Mostra De Venise, 2019

Venise 2019 - Le Lion rugit pour "Joker"

08/09/2019 à 08:33, B.G

Joli tir groupé pour les Français. Grand prix du jury pour J'accuse de Roman Polanski ; Coupe Volpi de la meilleure actrice pour Ariane Ascaride dansGloria Mundi de Robert Guédiguian ; Sami Bouajila, Prix d'interprétation pour Un fils de Mehdi M. Barsaoui ; Jessica Palud, Philippe Lioret et Diastème primés pour le scénario de Revenir de Jessica Palud, l'un et l'autre dans la section Orrizonti. Céline Tricart, Prix de la meilleure immersion en réalité virtuelle pour La clé.


Le jury officiel de la 76e Mostra, qui s'est déroulée du 28 août au 7 septembre, était présidé par la réalisatrice argentine Lucrecia Martel, celui d'Orrizonti par la réalisatrice italienne Susanna Nicchiarelli, celui du Lion du futur par le réalisateur serbe Emir Kusturica, celui de Venise Réalité virtuelle par l'artiste américaine Laurie Anderson et celui de Venise Classics par le réalisateur italien Costanza Quatriglio.

Sélection officielle

Lion d'or :
Joker de Todd Phillips (sortie le 9 octobre)

Lion d'argent de la mise en scène :
Roy Andersson pour About Endlessness (Om det oändliga)

Grand prix du jury :
J'accuse de Roman Polanski (sortie le 13 novembre)

Coupe Volpi de la meilleure actrice :
Ariane Ascaride pour Gloria Mundi de Robert Guédiguian (sortie le 27 novembre)

Coupe Volpi du meilleur acteur :
Luca Marinelli pour le film Martin Eden de Pietro Marcello

Prix du meilleur scénario :
Yonfan pour son film d'animation N°7 Cherry Lane (Ji yuan tai qi hao)

Prix spécial du jury :
La mafia non è più quella di una volta de Franco Maresco

Prix Marcello-Mastroianni du meilleur espoir masculin :
Toby Wallace dans le film Babyteeth de Shannon Murphy

Prix Luigi de Laurentiis
Lion du futur de la 1ère œuvre :
You Will Die at 20 d'Amjad Abu Alala

Lions d'or d'honneur :
Actrice - Julie Andrews
Réalisateur - Pedro Almodóvar

Prix Jaeger-LeCoultre Glory du réalisateur :
Costa-Gavras

Orizzonti

Meilleur film :
Atlantis de Valentyn Vasyanovych

Meilleur réalisateur :
Théo Court pour le film Blanco en Blanco

Prix spécial du jury :
Verdict de Raymund Ribay Gutierrez

Prix de la meilleure actrice :
Marta Nieto pour le film Madre de Rodrigo Sorogoyen

Prix du meilleur acteur :
Sami Bouajila pour le film Un fils (Bik Eneich) de Mehdi M. Barsaoui

Prix du meilleur scénario :
Jessica Palud, Philippe Lioret et Diastème pour le film Revenir de Jessica Palud

Prix du meilleur court métrage
Darling de Saim Sadiq

Venise Réalité virtuelle

Prix de la meilleure immersion en réalité virtuelle :
La clé de Céline Tricart

Prix de la meilleure expérience immersive :
A Linha de Ricardo Laganaro

Prix de la meilleure narration :
Daughters of Chibok de Joel Kachi Benson

Venise Classics

Prix de la meilleure restauration :
Extase (1933) de Gustav Machatý

Prix du meilleur documentaire sur le cinéma :
Babenco - Alguém tem que ouvir o coração e dizer parou de Bárbara Paz

Prix Sconfini du meilleur film

décerné par le Syndicat de la critique italienne :
American Skin de Nate Parker

Prix Arca CinemaGiovani

Meilleur film italien :
Martin Eden de Pietro Marcello
Meilleur film de la Mostra :
Ema de Pablo Larraín

Prix Brian

décerné par l'Unione degli Atei e degli Agnostici Razionalisti (UAAR) :
The Perfect Candidate de Haifaa Al Mansour

Prix Enrico Fulchignoni

décerné par le Conseil international du cinéma (CICT) et de la télévision de l'Unesco :
45 Seconds of Laughter de Tim Robbins

Prix Œdipe Roi

décerné par l'Università degli Studi di Padova :
Corpus Christi (Boze cialo) de Jan Komasa


Irréversible inversion intégrale

07/09/2019 à 09:19, B.G

Gaspar Noé a remonté son œuvre coup de poing dans l’ordre chronologique. Celle-ci est présentée hors compétition à la Mostra de Venise avant une sortie en salles  distribuée par Carlotta prochainement.


Gaspar Noé a  présenté à la Mostra de Venise une nouvelle version « inversée » de son sulfureux Irréversible, qui avait fait scandale il y a dix-sept ans pour sa scène de viol, un film que « plus personne aujourd’hui n’oserait financer » selon lui. En 2002, Gaspar Noé avait choqué le Festival de Cannes avec ce film très dérangeant avec Monica Bellucci, Vincent Cassel et Albert Dupontel, démarrant par la fin et racontant une vengeance après un viol insoutenable durant dix minutes. Lors de la projection à Cannes, une vingtaine de spectateurs avaient eu des malaises.

 


Julie Andrews récompensée à la Mostra

04/09/2019 à 17:50, B.G

La Mostra de Venise aura fait une heureuse ce lundi. Julie Andrews, l'inoubliable Mary Poppins, a reçu bien des prix durant sa longue carrière, mais il en est un qui manquait à son palmarès : le Lion d'or. C'est désormais chose faite. L'actrice de 83 ans s'est vu décerner la statuette pour l'ensemble de sa filmographie. « Le plus merveilleux des accueils », s'est-elle enthousiasmée.



Pedro Almodóvar reçoit le Lion d'or pour l'ensemble de sa carrière

31/08/2019 à 08:45, B.G


La Mostra de Venise a décerné jeudi un Lion d'Or pour sa carrière au cinéaste espagnol Pedro Almodóvar. Manifestement heureux, il a qualifié ce prix prestigieux d'«acte de justice poétique».Le réalisateur, que le directeur du festival de Venise, le critique italien Alberto Barbera, a qualifié de «plus grand et influent» du cinéma espagnol depuis Luis Buñuel, n'avait jusqu'à présent reçu aucune récompense des principaux festivals européens que sont Cannes et Venise. «Trente ans plus tard, on m'octroie le Lion d'Or pour un film de 1988. C'est un acte de justice poétique», a estimé, tout sourire, Pedro Almodóvar, au cours d'une conférence de presse ayant précédé la remise du prix. Le cinéaste a en effet été récompensé pour son fameux opus «Femmes au bord de la crise de nerfs», qui avait enthousiasmé le public international et le réalisateur Sergio Leone. Il était projeté jeudi dans la grande salle de la Mostra.


76e Mostra de Venise: des stars et des polémiques

28/08/2019 à 15:21, B.G

La Mostra de Venise s'ouvre mercredi 28 août avec de nombreuses stars attendues mais des voix s'élèvent pour critiquer le faible nombre de réalisatrices en compétition et la sélection des cinéastes controversés tels que Roman Polanski et Nate Parker.


La Mostra, plus ancien festival de cinéma au monde et rampe de lancement pour les Oscars, propose 21 longs-métrages en compétition pour le célèbre Lion d'Or. Il sera décerné le samedi 7 septembre sur le Lido par un jury présidé par la réalisatrice argentine Lucrecia Martel. Les acteurs Robert De Niro, Brad Pitt, Johnny Depp, Kristen Stewart, Scarlett Johansson, Gong Li, Penelope Cruz ainsi que le rocker Mick Jagger seront au générique d'un festival qui fera la part belle aux stars, aux grosses productions hollywoodiennes et aux réalisateurs attendus.
Il s'ouvrira avec les vedettes françaises Catherine Deneuve et Juliette Binoche, à l'affiche de La Vérité du Japonais Hirokazu Kore-Eda, Palme d'or à Cannes en 2018 pour Une affaire de famille. Côté américain, Brad Pitt viendra promouvoir le film de science-fiction Ada Astra de son compatriote James Gray. Joaquin Phoenix et Robert De Niro seront présents pour le très attendu Joker de Todd Phillips, qui explore les origines de l'adversaire de Batman, et Meryl Streep pour The Laundromat de Steven Soderbergh, sur l'affaire des Panama Papers.

21 films en compétition pour le Lion d'or

- La vérité de Hirokazu Kore-eda (film d'ouverture)
- The Perfect Candidate de Haifaa Al-Mansour
- Wasp Network d’Olivier Assayas
- Marriage Story de Noah Baumbach
- Guest of Honour d'Atom Egoyan
- Ad Astra de James Gray
- A herdade de Tiago Guedes
- Gloria Mundi de Robert Guédiguian
- Waiting for the Barbarians de Ciro Guerra
- Ema de Pablo Larraín
- Saturday Fiction (Lan xin da ju yuan) de Lou Ye
- Martin Eden de Pietro Marcello
- La mafia non è più quella di una volta de Franco Maresco
- The Painted Bird de Václav Marhoul
- Il sindaco del Rione Sanità de Mario Martone
- BabyTeeth de Shannon Murphy
- Joker de Todd Phillips
- J'accuse de Roman Polanski
- The Laundromat de Steven Soderbergh
- About Endlessness (Om det oändliga) de Roy Andersson
- No.7 Cherry Lane (Ji yuan tai qi hao) de Yonfan

Jury

 Lucrecia Martel (présidente du jury) : réalisatrice, scénariste et productrice (Argentine)


Piers Handling, historien et critique (Canada)
Mary Harron, réalisatrice (Canada)
Stacy Martin, actrice (France)
Rodrigo Prieto, directeur de la photographie (Mexique)
Shinya Tsukamoto, réalisateur (Japon)
Paolo Virzì, réalisateur (Italie)

Hors compétition fiction

The Burnt Orange Heresy, Giuseppe Capotondi (Royaume-Uni, Italie) – film de clôture
Seberg, Benedict Andrews (États-Unis)
Vivere, Francesca Archibugi (Italie)
Mosul, Matthew Michael Carnahan (États-Unis)
Adults in the Room, Costa-Gavras (France, Grèce)
The King, David Michod (Royaume-Uni, Hongrie)
Tutto il mio folle amore, Gabriele Salvatores (Italie)

Hors compétition non fiction

Woman, Yann Arthus-Bertrand, Anastasia Mikova (France)
Roger Waters: Us + Them, Roger Waters (Royaume-Uni)
I Diari di Angela – Noi Due Cineasti. Capitolo Secondo. Yervant Gianikian, Angela Ricci Lucchi (Italie)
Citizen K, Alex Gibney (Royaume-Uni, États-Unis)
Citizen Rosi, Didi Gnocchi, Carolina Rosi (Italie)
The Kingmaker, Lauren Greenfield (États-Unis)
State Funeral, Sergei Loznitsa (Pays-Bas, Lituanie)
Collective, Alexander Nanau (Roumanie, Luxembourg)
45 Seconds of Laughter, Tim Robbins (États-Unis)
Il pianeta in mare, Daniele Segre (Italie)

Séances spéciales

No One Left Behind, Guillermo Arriaga (Mexique)
Electric Swan, Konstantina Kotzamani (France, Grèce, Argentine)
Irreversible – Inversion Integrale, Gaspar Noé (France)
ZeroZeroZero, (Episode 1 et 2), Stefano Sollima (Italie, France)
The New Pope (Episode 2 et 7), Paolo Sorrentino (Italie, États-Unis)
Never Just a Dream: Stanley Kubrick And Eyes Wide Shut, Matt Wells(Royaume-Uni)
Eyes Wide Shut, Stanley Kubrick (États-Unis, Royaume-Uni)

Horizons

Pelican Blood, Katrin Gebbe (Allemagne, Bulgarie)
Zumiriki, Oskar Alegria (Espagne)
Bik Eneich – Un Fils, Mehdi M. Barsaoui (Tunisie, France, Liban, Qatar)
Blanco en Blanco, Theo Court (Espagne, Chili, France, Allemagne)
Mes Jours de Gloire, Antoine De Bary (France)
Nevia, Nunzia De Stefano (Italie)
Moffie, Oliver Hermanus (Afrique du Sud)
Hava, Maryam, Ayesha, Sahara Karimi (Afghanistan)
Rialto, Peter Mackie Burns (Irlande)
The Criminal Man, Dmitry Mamuliya (Géorgie, Russie)
Revenir, Jessica Palud (France)
Giants Being Lonely, Great Patterson (États-Unis)
Balloon, Pema Tseden (Chine)
Verdict, Raymund Ribas Gutierrez (Philippines)
Just 6.5, Saeed Roustaee (Iran)
Shadow of Water, Sasidharan Sanal Kumar (Inde)
Sole, Carlo Sironi (Italie)
Madre, Rodrigo Sorogoyen (Espagne, France)
Atlantis, Valentyn Vasyanovych (Ukraine)